Présentation métier : Cadre supérieur de santé


Staff Emploi a rencontré Monsieur STANISLAS Jean-Luc, Cadre supérieur de santé qui a bien voulu nous présenter son métier.

jean luc stanislas

Interview vidéo

I : Le métier

  1. Quelles sont les principales missions/activités dont vous avez la charge ?
  • Planifier, organiser et coordonner les soins / les activités du pôle,
  • Contribuer à la gestion médico-économique au sein du pôle,
  • Décliner le projet de soin institutionnel au sein du pôle en développant la démarche qualité en relation avec le chef de pôle,
  • Collaborer au pilotage stratégique du pôle,
  • Manager l’équipe d’encadrement de proximité,
  • Mettre en place une politique de communication dans un objectif de cohérence des organisations et de cohésion des équipes.
  1. Pourriez-vous m’expliquer comment se déroule une journée type ?
  1. Prise de service et rencontre des différentes équipes,
  2. Participation aux réunions de service avec les équipes pluridisciplinaires,
  3. Définition des priorités du jour et de la semaine en fonction des évènements programmés et des situations d’urgences organisationnelles,
  4. Traitement du courriel et rédaction des projets en cours,
  5. Staff quotidien avec le Chef de Pôle (responsable médical),
  6. Réunions de direction avec les cadres de santé et/ou cadres hospitaliers,
  7. Pilotage des décisions à prendre pour la bonne coordination des activités du jour, en étroite collaboration avec les cadres de santé du pôle.
  1. Avec qui travaillez-vous au quotidien (quels métiers ? quels services ? Etc.)?

Relations fonctionnelles internes au pôle :

  • Le chef de pôle,
  • Le responsable médical du secteur,
  • Les Praticiens Hospitalier responsables d’UF,
  • Les Cadres de Santé,
  • L’ équipe paramédicale : Infirmiers, Aides-soignants, Ergothérapeutes, Psychomotricienne,
  • Les secrétaires,
  • Les psychologues,
  • Les assistantes sociales, éducateurs spécialisés,
  • L’intendante.

Relations fonctionnelles externes au pôle au sein de l’établissement :

  • Chefs de pôle, cadres supérieurs de Santé et cadres de santé des autres pôles du site,
  • Directions fonctionnelles,
  • Responsables médicaux des secteurs, des UF,
  • Formation permanente, médecine du travail.

Relations externes à l’établissement public de santé (liaisons externes) :

  • Partenaires : municipalité de SAINT DENIS,
  • Établissements de santé hospitaliers et médico-sociaux,
  • Responsables de collectivités locales et tutelles,
  • Associations parents et patients et famille,
  • Associations professionnelles.
  1. Comment se répartit votre temps de travail?

Du lundi au vendredi, de 9 heures à 17 heures.

Astreintes administrative le week-end (permanence téléphonique).

II/ Connaissances / Qualités / Compétences

  1. Quelles sont les compétences attendues (générales et spécifiques) pour exercer votre métier ?

Être titulaire d’un diplôme de Cadre de Santé obtenu en IFCS (Institut de Formation des Cadres de Santé) et disposer d’un exercice de 4 ans en qualité de cadre de santé.

Savoir procédural :

– Coordination et suivi de la prise en charge de prestations,
– Élaboration et mise en place de l’organisation des services, dans son domaine d’activité,
– Élaboration et rédaction de rapports d’activité,
– Encadrement de proximité d’équipe(s), gestion et développement des personnels,
– Montage, mise en œuvre, suivi et gestion de projets spécifiques au domaine d’activité,
– Planification de la réalisation du projet et/ou étude et/ou produit et des ressources,
– Planification des activités et des moyens, contrôle et reporting.

Savoir-Faire pratique :

– Accompagner une personne dans la réalisation de ses activités quotidiennes,
– Arbitrer et/ou décider entre différentes propositions, dans un environnement donné,
– Argumenter, influencer et convaincre un ou plusieurs interlocuteurs (interne et/ou externe), dans son domaine de compétence,
– Concevoir, piloter et évaluer un projet / un processus relevant de son domaine de compétence,
– Établir / évaluer / optimiser un budget relatif à son domaine de compétence,
– Évaluer, développer et valoriser les compétences de ses collaborateurs,
– Fixer des objectifs, mesurer les résultats et évaluer les performances collectives et/ou individuelles,
– Piloter, animer / communiquer, motiver une ou plusieurs équipes,
– Planifier, organiser, répartir la charge de travail et allouer les ressources pour leur réalisation,
– Traduire les orientations, plans d’actions et moyens de réalisation en activités quotidiennes.

  1. Quel a été votre parcours personnel pour accéder à ce métier ?

J’exerce mon activité professionnelle dans la Fonction Publique Hospitalière depuis plus de 25 ans, au sein de l’Établissement Public de Santé Mentale de Ville Evrard, situé en Seine-Saint-Denis.

J’ai débuté ma carrière en 1993, en qualité d’infirmier de secteur psychiatrique pendant 7 ans. Cette première expérience m’a permis d’acquérir de solides compétences cliniques diversifiées en soins infirmiers, tant sur l’hospitalisation que dans les structures ambulatoires du réseau sanitaire et social.

J’ai, parallèlement, approfondi mes connaissances cliniques à l’Université de Formation et de Recherche, Paris XII (Val de Marne) et obtenu, en Juin 1997, une Licence « Ingénierie de la Santé » option : Santé Mentale. Puis, j’ai souhaité évoluer naturellement vers des fonctions managériales.

Diplômé de l’Institut de Formation des Cadres Hospitaliers de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris en Juin 2000, j’ai validé, pendant cette formation, 4 UV de 1ère Année de MST « Gestion des Organisations Sanitaires et Sociales » à l’Université Paris Dauphine, et 2 UV de 1ère Année de MST « Gestion et Management de la Santé » à l’UFR Santé, Médecine, Biologie Humaine Léonard de Vinci.

Puis, j’ai exercé mes fonctions de Cadre de Santé pendant 5 années, au sein d’un service de psychiatrie adulte à l’EPS de Ville-Evrard. J’ai pu développer sur le terrain, des compétences managériales dans plusieurs unités intra et extra-hospitalières. Les nombreuses problématiques rencontrées, dans la coordination d’équipes assurant la prise en charge des patients, m’ont permis d’acquérir des compétences en communication, méthodologie, organisation, animation, gestion des activités afférentes aux soins et démarches de projets, dans le respect des valeurs professionnelles.

La formation continue m’a particulièrement aidé à consolider ces acquis avec l’expérience (ex : gestion de projet, accréditation, responsabilité juridique). Enfin, j’ai contribué activement à la transmission des savoirs en dispensant des interventions dans les Instituts de Formation Initiales et les forums professionnels.

Finalement, la richesse du travail de collaboration dans la mise en œuvre des projets hospitaliers, m’a particulièrement motivé à poursuivre mon engagement professionnel au niveau d’un secteur de psychiatrie. Je me suis donc présenté en Octobre 2005, au concours sur titre et travaux de Cadre Supérieur de Santé.

Depuis, j’exerce ces nouvelles responsabilités dans un important secteur de psychiatrie adulte, en étroite collaboration avec le médecin Chef de Service et l’équipe d’encadrement. Les activités sont réparties sur 7 structures de soins avec près d’une centaine de professionnels de santé, pour assurer la prise en charge d’une population de plus de 100 000 habitants. Un des projets de l’établissement consiste au regroupement de plusieurs secteurs sur un site relocalisé en Seine Saint-Denis, intégrant notre service.

  1. Connaissez-vous d’autres parcours d’accès possibles ?

Nature et niveau de formation pour exercer le métier :

  • Diplôme professionnel paramédical permettant l’exercice dans l’une des professions paramédicales,
  • Diplôme de cadre de santé,
  • Diplôme d’état de sage-femme pour les pôles concernés.

Correspondances statutaires éventuelles :

Corps des cadres de santé paramédicale (cadre supérieur).

Passerelles :

Formateur des professionnels de santé.

  1. Selon vous, quelles sont les qualités nécessaires à votre profession ?

La fonction de Cadre Supérieur de Santé implique des responsabilités importantes qui ne peuvent s’acquérir uniquement sur le terrain. Des savoirs théoriques et procéduraux sont devenus indispensables pour accompagner les équipes sur les changements permanents et analyser l’efficience des activités (management par projet, gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, délégation de gestion, analyse économique et financière des activités, enseignement, formation et recherche..).

  1. Quelle formation vous semble la plus adaptée aujourd’hui ?

Les réformes hospitalières actuelles (Loi Santé de Marisol Touraine, management par pôles, tarification à l’activité) impliquent, de la part des Cadres Supérieurs, de nouvelles fonctions de régulation (contrôle et arbitrage des unités) et une fonction stratégique des orientations médico-soignantes des pôles d’activité.

Ces responsabilités nécessitent pour le Cadre Supérieur de Santé de poursuivre des études universitaires en Master 2, particulièrement adapté à ses nouveaux besoins. Il a besoin de renforcer son positionnement stratégique et d’avoir des outils nécessaires pour mieux piloter des activités, en étroite collaboration avec la communauté médicale, les Cadres de Santé et les équipes soignantes.

La formation universitaire en management des organisations de santé offre donc des contenus très utiles pour le Cadre Supérieur de Santé, avec une actualisation des connaissances sur les nouvelles orientations économiques du champ de la Santé Publique.

  1. Est-il possible de continuer à se former en travaillant ?

La formation continue est nécessaire et obligatoire, fortement recommandée dans les organisations hospitalières pour occuper cette fonction stratégique de pilotage d’un pôle d’activités cliniques.

Certains domaines clés sont intégrés dans le processus de développement des compétences nécessaires à l’adaptation du poste occupé, comme par exemple :

  • Communication / relations interpersonnelles,
  • Conduite de projet,
  • Droit de la fonction publique,
  • Encadrement de personnel,
  • Gestion administrative, économique et financière,
  • Gestion des ressources humaines,
  • Management,
  • Qualité,
  • Soins,
  • Stratégie et organisation / conduite du changement.
  1. Y a t-il des stages ou des emplois intermédiaires qui facilitent une insertion dans ce secteur ?
  • Diplôme professionnel paramédical permettant l’exercice dans l’une des professions paramédicales,
  • Diplôme de cadre de santé
  • Diplôme d’état de sage-femme pour les pôles concernés

III : Appréciation personnelle

  1. Quelles sont vos conditions de travail ? (Horaires, rythmes, fourchette de rémunération…)

La fonction de Cadre Supérieur de Santé implique de lourdes responsabilités qui impactent sur les conditions de travail, avec des horaires flexibles.

La règlementation du temps de travail prévoit deux formules (le forfait cadre, et le décompte horaire). En règle générale, le forfait cadre est privilégié, ce qui apporte une souplesse dans le déroulement journalier du Cadre Supérieur de Santé (ex : alterner avec des journées longues et des demi-journées, en fonction de l’intensité de la charge de travail quotidienne).

La fourchette de rémunération est réglementée dans la fonction publique hospitalière (elle se situe entre 2000 Euros net et 3000 Euros net, hors astreintes et heures supplémentaires payées). La rémunération annuelle se situe autour entre 26 K€ et 40 K€ en moyenne pour la fonction publique hospitalière).

  1. Quelles sont vos principales satisfactions par rapport à votre métier ?

Mes principales satisfactions par rapport à mon métier concerne l’accompagnement des cadres et leurs équipes dans les conduites des activités des services de soins au service de la promotion de la qualité des prestations. Je prends beaucoup de plaisir à pouvoir apporter ma contribution pour stimuler les dynamiques d’équipes dans différents domaines, comme :

  • Accompagner les Cadres pouvant rencontrer des difficultés dans la mise en œuvre des projets dans les unités et leur permettre l’accès à la formation continue,
  • Proposer de renforcer la mobilité des professionnels entre les unités d’un même secteur d’activité afin de mutualiser leurs compétences, apporter de la solidarité dans les relations de travail et renforcer la qualité des prises en charges des patients,
  • Solliciter le travail de collaboration interprofessionnelle lors des réunions d’équipes avec l’ensemble des partenaires médico-soignants, socio-éducatifs, de rééducation et administratifs pour améliorer les pratiques professionnelles,
  • Formaliser les organisations de travail pour concilier les contraintes de service avec la qualité de vie personnelle des acteurs et fidéliser leur appartenance à l’institution,
  • Pérenniser la transmission des savoirs et des pratiques auprès des jeunes professionnels soignants, socio-éducatifs et de rééducation et valoriser leurs compétences par la formation continue.
  1. Qu’est-ce qui vous motive dans ce métier ?

Ce qui me motive dans ce métier, c’est le fait de pouvoir combiner plusieurs expertises pour apporter une mission de service publique au service des usagers en mobilisant les acteurs des services de soins :

  • mes compétences d’expertise cliniques en psychiatrie et santé mentale,
  • ma solide expérience en management et leadership d’équipes,
  • mon intérêt pour la transmission des savoirs et des compétences dans mon domaine professionnel, grâce à une activité de consultant-formateur depuis plusieurs années
  1. Quels sont les contraintes liées à votre métier ?

L’exercice de la fonction de Cadre Supérieur de Santé/Collaborateur de Pôle est un métier exigeant qui nécessite de mobiliser des savoirs et savoirs-faires impérieusement indispensables dans sa pratique au quotidien pour plusieurs raisons :

  • Comprendre et surtout intégrer les changements managériaux au regard des réformes du secteur sanitaire et social, et des changements induits,
  • Intégrer le repositionnement des différents acteurs et identité des pôles avec un fort développement des notions de transversalité et de coopérations,
  • Comprendre la nécessaire et continuelle articulation des différentes stratégies du pôle inhérentes aux projets du pôle lui-même mais également au projet d’établissement,
  • Appréhender les nouvelles approches du management où la mise en exergue des dimensions participatives, fédératives, délégatrices est de plus en plus prégnante,
  • Occuper les missions d’optimisation de la gestion des budgets avec l’émergence d’outils jusqu’alors exclusif à une sphère administrative hermétique,
  • Assumer les délégations et intéressements renforcés dans la logique de subsidiarité,
  • Asseoir une posture sur l’interdisciplinarité dans l’animation pour ne pas dire la gouvernance du pôle,
  • Maîtriser les outils de pilotage stratégiques et de valorisation des activités,
  • Développer des compétences sur l’accompagnement des changements structurels des organisations de santé…

IV : La structure

  1. Pouvez-vous me présenter votre structure ? (Ses activités, ses valeurs, son fonctionnement)

http://www.eps-ville-evrard.fr/secteur/93g13/

Le pôle 93G13 (piloté par un médecin chef de pôle, un cadre supérieur de santé et un assistant de pôle) est rattaché à l’Établissement Public de Santé de Ville Evrard (situé en Seine-Saint Denis). Il assure, avec une équipe de 100 professionnels de santé, la prise en charge médicale, soignante et socio-éducative des patients adultes souffrant de pathologies psychiatriques résidant sur les communes de Pantin et de Bobigny. Ce pôle comporte un plateau technique représenté par 7 unités fonctionnelles intra et extrahospitalière (1 unité d’hospitalisation de 22 lits, 1 hôpital de jour de 15 places, 2 centres médico-psychologiques, 2 centres d’accueil thérapeutiques à temps partiel, 1 structure d’hospitalisation à domicile de 8 places, et des structures de coopération (Appartement Associatif, Point 13, Convention avec 2 Maisons de Retraite)).

Dans le cadre des activités du Pôle 93G13, les équipes médico-soignantes et d’encadrement (composés d’une 100aine de professionnels) sont engagés dans la mise en œuvre quotidienne des soins auprès des patients suivis en hospitalisation et en soins ambulatoires, en lien avec les partenaires du secteur sanitaire, médico-social et social des communes de Pantin et de Bobigny.

V : Conclusion

  1. Quelle est la situation socio-économique du secteur ?

Il s’agit d’un Pôle d’activité médicale situé en Seine-Saint-Denis, implanté dans un département répondant à une politique publique de sectorisation. Il n’y a pas d’activité concurrentielle dans la mesure ou les activités médicales concernent la prise en charge d’une population de personnes présentant des pathologies psychiatriques, bénéficiant d’une prise en charge au sein d’un établissement public de santé, soumis à un cadre réglementaire sous l’autorité d’un organisme de tutelle régionale : l’Agence Régionale de Santé.

L’activité hospitalière en santé mentale bénéficie d’une enveloppe budgétaire annuelle financée par le Ministère de la Santé, ce qui lui permet d’assurer sa mission de service publique, en dehors de toute contrainte d’une économie de marché.

  1. Comment imaginez-vous votre métier dans 10 ans ?

L’exercice de la fonction de Cadre Supérieur de Santé nécessite une évolution dans son positionnement stratégique, de sa fonction et de ses missions ; afin que le cadre ‘pratico-pratique’ limité par les possibles réglementaires et financiers de l’exercice, au service de ses collaborateurs et surtout des patients, répondent aussi aux impératifs des valeurs soignantes qui doivent être, au même titre que toutes autres, considérées comme l’un de nos fondements académiques. « (…) les cadres de santé de pôle couvrent tous les champs de responsabilités, justifiant qu’ils bénéficient, pour les exercer, d’une formation universitaire en management de niveau master. La mission propose de rendre ce master obligatoire ».[1]

Une évolution est en marche vers l’accès à une plus large accessibilité aux formations universitaires de niveau Master 2, devant être accompagnées par les décideurs de nos établissements, dans une logique réglementaire favorisant la « Formation tout au long de la vie professionnelle »[2] ; ce qui apportera une meilleure posture stratégique, une légitimité renforcée et des compétences élargies pour mieux se situer dans cet environnement hospitalier en pleine mutation tant sur le plan managérial qu’organisationnel dans son nouveau périmètre des territoires de santé.

[1] Rapport de la Mission Cadres Hospitaliers – Chantal de Singly – 11 septembre 2009

[2] Décret N°2008-824 du 21 Août 2008 relatif à la formation professionnelle tout au long de la vie des agents de la FPH

  1. Peut-on évoluer vers d’autres métiers ? Quels sont-ils ?

La fonction de Cadre Supérieur de Santé ouvre plusieurs possibilité d’évolution de carrière :

  • Directeur des Soins (par un concours à l’École des Hautes Études de Santé Publiques à Rennes),
  • Directeur d’EHPAD (Établissement Hospitalier de Personnes Âgées Dépendantes),
  • D3S (Directeur d’établissement de Santé Médico Social et Social),
  • Directeur d’Hôpital (par un concours à l’École des Hautes Études de Santé Publiques à Rennes),
  • Directeur de clinique privée (accessible avec un Diplôme de niveau Master 2 dans le management des établissements de santé).
  1. Quels conseils donneriez-vous pour accéder à ce type de métier ?

C’est un métier passionnant, à condition d’avoir un profond intérêt pour le facteur humain, une aptitude à manager les équipes, une détermination à pouvoir accompagner les projets, conduire le changement et de sérieux atouts professionnels pour s’adapter aux contraintes de l’organisation hospitalière en pleine mutation constante.

Vous êtes intéressé par ce métier et vous souhaitez échanger avec ce professionnel ?

Entrez directement en contact avec lui en –> Cliquant ici

Publicités

5 réflexions sur “Présentation métier : Cadre supérieur de santé

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s